Typologie des référentiels de compétences TICE en matière de formation des personnels de l’éducation. Une étude de cas : les e‐Ecoles du NEPAD

Mbodj, M. (2010). « Typologie des référentiels de compétences TICE en matière de formation des personnels de l’éducation. Une étude de cas : les e‐Ecoles du NEPAD« . Frantice.net, (2), p. 36–54. Consulté le 25 septembre 2014 : http://www.frantice.net/docannexe.php?id=336

Introduction

Cet article est le compte-rendu d’une recherche menée au Sénégal dans le cadre du projet NEPAD. Ce projet est dirigé par les actuels gouvernements des pays africains et ceux membres de l’agenda Panafricain. Des politiques publiques ont été élaborées dans plusieurs domaines comme l’agriculture, la santé et l’éducation.

Concernant l’éducation et la formation, le projet NEPAD a pour objectif la scolarisation des enfants en primaire d’ici 2015, la prévention et la prise en charge des élèves et enseignants atteints du VIH, la promotion de l’égalité des sexes face à l’éducation ou encore la formation des enseignants par le biais de la formation à distance1.

Cet article à pour but de comprendre comment se situent les futurs enseignants par rapport aux objectifs fixés par les E-Ecoles du NEPAD ? Afin de répondre, l’auteur formule l’hypothèse selon laquelle la formation doit être définie au niveau macro-systémique par le biais de la création de référentiels et de certificats permettant la formation à l’usage des TIC. Selon lui, cela permettrait de cadrer les formations des personnels éducatifs et de faciliter ‘intégration des TICE au sein des établissements.

Méthodologie

Pour mener son étude, l’auteur propose une analyse des référentiels déjà présents au sein des système s éducatifs (C2i, CISCO, EPIC, ICDL). Cette analyse s’accompagne d’une sélection de programmes de formation à l’usage des nouvelles technologies éducatives des enseignants mais aussi d’autres personnels éducatifs et administratifs. Enfin, l’analyse des référentiel cible, dans un second temps, ceux appliqués dans les pays africains (ACE, DUCM).

Résultats

A. Analyse des compétences communes visées par les référentiels sélectionnés

L’analyse des référentiels considérés a permis d’identifier 8 catégories de compétences communes :

  • déontologie, éthique et responsabilités professionnelles vis-à-vis de l’usage des TIC
  • pédagogie et didactique
  • évaluation des ressources TIC et des pratiques d’apprentissage
  • gestion, administration
  • communication, collaboration
  • innovation
  • leadership
  • développement professionnel

B. Analyse des compétences visées par les référentiels africains selon NEPAD

A partir de la précédente analyse, l’auteur est parvenu à définir des catégories de compétences qui pourraient, selon lui, faire partie du référentiel de formation à l’usage des TICE dans l’enseignement en Afrique.

Parmi celles-ci, on trouve :

  • déontologie
  • pédagogie et didactique pour des usages centrés sur l’apprentissage
  • capacités d’évaluation des ressources, des pratiques et des politiques TICE
  • gestion, administration
  • communication, collaboration
  • innovation
  • leadership
  • développement professionnel, formation, tutorat
  • sensibilisation, ouverture, veille scientifique
  • compétences sociales et citoyennes
  • autonomie et initiative

C. Élaboration de niveaux de développement de l’enseignant

Ensuite, l’auteur a situé ces catégories de compétences en fonction de niveaux de développement de l’enseignant vis-à-vis de l’usage des TICE.

Niveau

Compétences associées

0

Non-utilisation des TICE malgré leur présence dans l’établissement

1

Utilisation réduite à l’illustration ponctuelle de cours

2

Exploration des TICE par le biais d’utilisations plus fréquentes et élargies (jeux éducatifs, leçons appliquées)

3

Les TICE sont utilisées en complément des situations d’enseignement/apprentissage

4

Les TICE sont dites « intégrées ». Elles servent de support à l’enseignement

5

L’usage des TICE se propage au-delà des frontières de la classe (possible communication avec des professionnels)

Soumission du référentiel aux personnels éducatif

L’auteur a soumis à validation son référentiel auprès de différentes personnes travaillant au sein de systèmes éducatifs africains. Parmi eux se trouvent, des enseignants et administrateurs africains, des conseillers pédagogiques, des surveillants, des intendants, des chefs d’établissement et des inspecteurs. Au total, environ 30 personnes ont été interrogées.

Les résultats montrent que le référentiel est considéré comme pertinent par la plupart des enseignants et des chefs d’établissement. 83% de l’échantillon total pense que ce référentiel permet de développement de compétences pédagogiques liées aux TICE et 93% que cela favorise le développement professionnel.

Cependant, l’approche d’intégration des compétences par niveau de développement n’est pas jugé comme pertinent par la quasi-totalité de l’échantillon.

Conclusion

Le bilan est donc mitigé dans la mesure où la moitié de l’échantillon pense que le référentiel élaboré par l’auteur est moyennement adapté au contexte africain.

1 Informations disponibles à l’adresse ( consulté 09/2014) : http://www.nepad.org/fr/humancapitaldevelopment/education-et-formation

Synthèse : CC