Archives pour la catégorie Uncategorized

Troisième réunion des équipes-projet Appel TICE à Paris

Paris, 29-31 janvier 2018

A mi-parcours, les équipes des 4 projets Appel TICE ainsi que plusieurs partenaires et acteurs du numérique éducatif se sont réunis à Paris du 29 au 31 janvier 2018 dans les locaux de l’AUF. Chaque délégation, constituée notamment des représentants des 4 ministères de l’éducation nationale impliqués dans les projets, a présenté le dispositif mis en place et l’avancée du projet. Pour la plupart, la conception des dispositifs de formation est terminée et la phase de déploiement de la formation des bénéficiaires est lancée.

Réunion des 4 équipes projets dans les locaux de l’AUF à Paris, du 29 au 31 janvier 2017.
Réunion des 4 équipes projets dans les locaux de l’AUF à Paris, du 29 au 31 janvier 2017.

Les délégations ont également pu échanger avec les évaluateurs du Cabinet SOFRECO chargé d’analyser les projets et d’identifier les dispositifs à plus forte valeur ajoutée. Cette rencontre a permis une compréhension commune des enjeux de cette évaluation transversale.

Utiliser le numérique éducatif pour améliorer la formation des enseignants du primaire et des collèges. C’est au cœur de 4 projets soutenus par l’AUF et l’AFD depuis 2016 dans 4 pays : Côte d’ivoire, Madagascar, Mali et Niger. Chaque projet est adapté aux besoins du pays dans lequel il est déployé. Près de 24 000 bénéficiaires sont concernés.

Si l’accès des enfants à l’école a beaucoup progressé en Afrique subsaharienne, la qualité de l’éducation dispensée est un problème majeur. Dans ce contexte, les possibilités offertes par les technologies de l’information et de la communication (TICE) méritent d’être explorées : pour revisiter les modes de formation des enseignants, leur fournir de nouveaux outils pédagogiques et renouveler les pratiques de classe.

C’est dans ce cadre que l’Agence Française de Développement (AFD) et l’AUF soutiennent depuis 2016 quatre projets-pilotes, mobilisant les TICE, pour améliorer la formation initiale et continue des enseignants du primaire et des collèges dans 4 pays. Les deux institutions engagées dans l’amélioration de la qualité de l’éducation fédèrent ainsi leur expertise dans le domaine du numérique éducatif. Ces projets permettront d’identifier les solutions les plus porteuses d’effets susceptibles d’être déployées à grande échelle.

Les projets :

  • M-Learning Côte d’Ivoire Il concerne 540 instituteurs ordinaires et 460 professeurs des collèges de 5 régions.
  • FADEP Madagascar (Formation A Distance des Enseignants du Primaire) qui concerne 946 enseignants du primaire dans 8 régions du pays.
  • ATIC – Mali (Apprendre par les TIC) qui concerne 840 maitres et directeurs d’école du primaire dans la région de Sikasso.
  • UTIFEN Niger (Usage des Technologies de l’Information pour la Formation des Enseignants au Niger) qui vise plus de 20 000 enseignants et formateurs du primaire, du secondaire et du secteur technique.

Les projets sont directement menés par les ministères en charge de l’éducation nationale en Côte d’Ivoire, à Madagascar et au Niger et par l’ONG Aide et Action en partenariat avec le ministère au Mali.

Atelier de concertation pour l’évaluation des projets Appel TICE

Abidjan, 22-24 mars 2017

participants_ifadem.jpg__500x331_q85_crop_subsampling-2_upscale.jpg.300x300_q85_upscale

Depuis 2015, l’AUF en partenariat avec l’Agence Française de Développement, (AFD) propose une expertise à quatre pays africains (Côte d’Ivoire, Madagascar, Mali et Niger) pour l’expérimentation de dispositifs de formation continue des enseignants du primaire et du collège mobilisant les technologies de l’information et de la communication pour l’éducation (TICE). Un atelier de concertation consacré à la méthodologie et aux outils d’évaluation des quatre projets en cours a été organisé les 22 et 24 mars au Centre National de Ressources Pédagogiques Numériques (CNRPN) à Abidjan (Côte d’Ivoire).

Cette réunion de travail avec l’équipe d’évaluation externe (cabinet SOFRECO) a été inaugurée par M. Faustin Koffi, Inspecteur Général Coordonnateur, chargé de la Coordination de l’Administration et de la Vie Scolaire, représentant la Ministre de l’Education nationale, Mme Kandia Camara, en présence de M. Nanzouan Silué, Directeur de la pédagogie et de la formation continue (DPFC) et de Mme Jocelyne Bosson, responsable de l’antenne AUF.

dsc_0163.jpg__2304x1536_q85_crop_subsampling-2_upscale-e1494121283226

Il a réuni les représentants de trois projets retenus dans le cadre de l’appel TICE, lancé conjointement par l’AUF et l’AFD : M-LEARNING Côte d’ivoire, FADEP.MG Madagascar et UTIFEN Niger (http://vstice.auf.org/projets-soutenus/).

Les représentants des projets ont travaillé avec les experts de l’équipe SOFRECO afin de se mettre d’accord sur la méthodologie et les outils de suivi. L’objectif de cette évaluation est d’estimer l’impact et la valeur ajoutée apportés par les technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement (TICE) mais aussi le potentiel pour un passage à l’échelle de ce type de projets.

Lancement officiel du projet UTIFEN au Niger

La cérémonie officielle de lancement du projet  UTIFEN – usage des technologies de l’information et de la communication pour la formation des enseignants du Niger – s’est déroulée le lundi 6 juin 2016.

3 ministres 2

L’événement a été présidée par Dr Daouda Mamadou Marthe,  Ministre de l’enseignement primaire,de l’alphabétisation, de la promotion des langues nationales et de l’éducation civique du NIger, entouré du Ministre des enseignements secondaires, de celui des enseignements professionnels et techniques, et en présence du représentant résidant de l’Agence Française de Développement (AFD) et du directeur du campus numérique francophone de l’AUF  implanté à Niamey.

Le projet a été présenté à une cinquantaine de participants, dont notamment, les institutions partenaires membres du consortium UTIFEN, les directeurs des trois ministères concernés, les rédacteurs des contenus et des représentants des syndicats enseignants .

Le ministre et le représentant de l’AFD ont souligné le caractère professionnel du projet et les espoirs qu’il suscite pour relever le défi de la qualité de l’éducation au Niger.

Le ministre a insisté sur l’aspect  innovant du projet qui réuni start up, fournisseurs de téléphonie, universités , réseaux de recherche, et agences de développement dans un objectif de formation des enseignants  et d’amélioration de la qualité de l’éducation. Il a tenu a souligner la pertinence de l’innovation majeure du projet basée sur l’utilisation à grande échelle du téléphone portable : trente  mille enseignants et formateurs d’enseignants bénéficiaires du projet en seront dotés.

Le développement de la téléphonie

La concurrence entre les différentes sociétés de communications dans le développement de la téléphonie mobile se traduit par la mise en place d’antennes et autres câblages…

Notez par exemple l’équipement de la direction de l’éducation de la province Ngozi dans le Nord du Burundi. (photo3)

DSC01152 DSC01235DSC01350  DSC01349DSC01237 DSC01168

 

Les moyens de transports pour la supervision

Nous nous intéressons à travers ces images, aux différents moyens de transports mis à la disposition des acteurs de supervision qui vont dans les écoles primaires ou secondaires.

La première photo est prise à Bujumbura (Burundi) en mars 2014 et montre une route proche d’une école où circule un vélo. La deuxième image est prise à Muyinga, le vélo est particulièrement décoré. La troisième image montre un véhicule mis à la disposition par le ministère de l’éducation dans la province de Rutana et le dernier est un service privé pour la traversée d’un des lacs dans la région du nord. Ces trois dernières photos datent d’octobre 2014.

Photo prise par E. Voulgre au Burundi en février 2014DSC01222

Photo prise par E. Voulgre au Burundi en Mars 2014DSC01276