Madagascar

Formation à Distance des Enseignants du Primaire à Madagascar – FADEP.MG

Objectif

FADEP vise à renforcer les compétences professionnelles des enseignants à travers un dispositif hybride de formation à distance.

Public cible

1000 enseignants du primaire : 885 enseignants nouvellement recrutés à la FOP (fonction publique) dont 355  détenant au moins le baccalauréat  et 550 de niveau BEPC (ou équivalent) ; 80 enseignants FRAM (non fonctionnaire)  volontaires intégrant le dispositif en tant qu’échantillon test.

Secteur géographique

Huit régions de Madagascar : Alaotra-Mangoro, Amoron’i Mania, Analamanga, Analanjirofo, Atsimo-Andrefana, Diana, SAVA et Vakinankaratra.

madagascar_2

Dispositif

Le projet repose sur l’hybridation (présence-distance) de la 1ere année de la formation initiale des enseignants qui existe actuellement sous la forme d’une formation résidentielle de deux ans et qui s’adresse à des bacheliers recrutés sur concours. Compte tenu de la densité de la formation, elle sera découpée en deux années. Alors que le premier cycle est indispensable, le second cycle sera par contre optionnel il se trouve en dehors du périmètre du présent projet. L’hybridation permettra l’accès à la formation à un public plus large.

La majeure partie de la formation se déroule à distance ( 338 heures d’autoformation). Le temps en présentiel est un temps consacré à la présentation et l’explicitation de la formation à distance, à la régulation de ce processus d’enseignement / apprentissage ; d’autoformation pendant l’année de formation (parcours normal).

L’apprentissage sera appuyé par l’intégration de la téléphonie mobile et de certains services éducatifs et sociaux.

  • Le téléphone permettra aux tuteurs et aux enseignants de rester en communication pendant la formation, non seulement pour un soutien pédagogique (suivi de l’avancement de l’apprentissage, conseils, …) mais également social (mise en communauté…) ;
  • ll servira de médium à la formation pour embarquer certaines ressources pédagogiques numériques, pour permettre l’accès à des ressources additionnelles (pré-embarquées ou en ligne) ou pour l’utilisation de l’outil dans ses pratiques en classe (ex. : diffusion d’un document sonore en classe);
  • il permettra d’offrir un certain nombre de services interactifs liés à la formation (quizz, informations pratiques, …) ;
  • Enfin, il permettra aux enseignants d’accéder à certains services pratiques offerts par le terminal et par l’opérateur et qui faciliteront leur appropriation de l’outil (radio, torche, calculatrice, mobile-banking.

La durée de la formation est de 12 mois.

Acteurs

Budget

727 000 euros dont part  AFDAUF : 425 000 euros.

Durée du projet 

24 mois

Une réflexion au sujet de « Madagascar »

  1. Le numérique est incontournable dans la formation de nos jours. L’abondance des ressources appelle à de meilleurs outils de partage pour une optimisation des résultats. C’est un projet formidable, qui apportera à coup sûr une grande valeur ajoutée aux capacités pédagogiques des enseignants, qui eux gagneraient en retour à initier progressivement leurs jeunes apprenants à ce mode d’apprentissage, par le biais de l’intégration pédagogique du numérique dans le processus enseignement /apprentissage.
    Enseignante de formation et de profession au sein de l’Education de Base de mon pays (Inspectrice Régionale de Pédagogie en charge de l’enseignement primaire), formatrice en mode hybride ( Gestion des Systèmes Educatifs M2Pro GSE) et toujours fascinée par les FOAD , participer à un tel projet serait un grand plaisir pour moi. L’espoir est qu’il soit un jour porté aussi dans mon pays le Cameroun.
    Marie Bernatte TEFOUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>